Etudes urbanistiques et architecurales

Intervention sur les quartiers menaçant ruine à Dakhla, vision de renouvellement urbain

Les quartiers centraux de Dakhla (Hay Al Matar, Labbouichate, Ksikissate, Moulay Rachid, Le noyau central, le carrefour central d’intersection entre les avenues Al Walae et Hassan II) dont la dégradation est assez avancée, constituent des sites stratégiques qui ne peuvent continuer à être marginalisés, surtout qu’ils font l’objet d’enjeux de plus en plus pesants.

Pour ce, le projet de renouvellement urbain proposé pour les sites sensibles des quartiers centraux, apporte un plus à la stratégie de revalorisation et de développement de ces quartiers, ainsi qu’à l’ensemble de la ville de Dakhla.

Il préfigure l’ambition de cette ville d’accéder au rang d’une agglomération dynamique et innovante, sur le plan de son évolution, et présentant toutes les conditions requises en matière de qualité urbaine et de fonctionnement de son territoire.

Le scénario d’intervention retenu porte sur un renouvellement urbain différencié. Il s’agit d’associer l’action volontariste à l’évolution tendancielle. Ce qui reviendrait à donner le coup d’envoi de la centralité urbaine au sein de chacun des quartiers centraux, et laisser les dynamiques spontanées de renouvellement urbain évoluer sous les effets des interventions ponctuelles initiées.

Les principales composantes de ce projet ambitieux se résument aux volets de recomposition urbaine, d’aménagement viaire, d’équipements, d’habitat, de commerce et services tout en améliorant le paysage urbain.

 

Localisation des projets phares au niveau de la ville

Dans la perspective de l’émergence d’une centralité urbaine unique et bien affirmée, des projets à fort pouvoir d’entrainement sont préconisés en vue d’initier des dynamiques de renouvellement urbain spontanées et convergentes.

Dans ce sens, ces projets sont voulus porteurs d’un modèle et d’un souffle nouveau prenant en charge les dysfonctionnements dégagés par le diagnostic, et mettant en valeur des solutions appropriées, dans la perspective de voir leurs effets se démultiplier et s’inscrire dans la durée.

 

Illustrations des projets phares au niveau de la ville de DAKHLA

Règlement de voirie de la ville de Dakhla

Le règlement de voirie de la ville de Dakhla a été fondé sur une volonté de maîtrise du développement urbain en cohérence avec les procédures de gestion urbaine et des documents d’urbanisme en vigueur ou en cours d’élaboration pour préserver le cadre bâti, sauvegarder des valeurs architecturales et esthétiques et anticiper le développement harmonieux du territoire de la ville. Il a pour objet de :

  1. Permettre une meilleure maîtrise au niveau des fonctions de la gestion urbaine ;
  2. Faciliter la tâche à l’Administration de manière générale ;
  3. Mettre en place une plateforme référentielle juridique pour une instruction claire des demandes d’autorisation de construction ;
  4. Éviter toute ambiguïté d’interprétation des textes réglementaires en vigueur entre les différentes parties concernées ;
  5. Permettre à l’administration et aux maîtres d’œuvre une bonne assimilation des données techniques et juridiques ;
  6. Rationaliser la gestion urbaine ;
  7. Améliorer la qualité architecturale, urbanistique et paysagère de l’espace urbain de la ville de Dakhla ;
  8. Assurer la commodité, l’hygiène et la sécurité du cadre bâti, de l’espace public et également des constructions.

Ce règlement a été validé par l’A.U.O.E.A et ses partenaires locaux, il constitue désormais un référentiel juridique et technique appliqué par la commission de voirie.

Etude d’Aménagement Urbanistique de la zone touristique située au Nord de la ville de Dakhla

L’Agence Urbaine d’Oued Eddahab Aousserd a lancé une étude pour l’élaboration de l’aménagement urbanistique, de l’Unité d’Aménagement Touristique (U.A.T), projetée par le S.D.A.U au nord de la ville de Dakhla. Ce document qui constituera une référence intermédiaire entre les documents d’urbanisme et un plan de lotissement à élaborer par la suite sur l’aire d’étude, sera un outil d’orientation pour les décideurs locaux en matière de gestion de développement du territoire concerné, notamment en ce qui concerne la gestion des projets d’investissement touristiques et de prise de mesures et d’initiation d’actions de développement. Le but étant de conforter la vocation touristique et la sauvegarde des qualités paysagères et environnementales de l’aire de l’étude.

Le livrable final, validé au niveau local permet de :

  1. Définir les composantes du programme prévu dans l’U.A.T ;
  2. Fixer les affectations de chaque partie de l’aménagement de l’U.A.T ainsi que les dispositions urbanistiques (Hauteur, COS, CUS, recul, etc.,…) ;
  3. Fixer les orientations générales en terme de prescriptions urbanistiques architecturales et environnementales ;
  4. Servir de documentation et de référentiel écrits pour l’instruction des demandes ultérieures d’obtention de l’autorisation de lotir de l’U.A.T et des permis de construire des composantes constituant l’U.A.T

 

Aménagement de la zone de 25 ha de l’U.A.T

Plan de Déplacements Urbains (PDU) de la ville de Dakhla

La ville de Dakhla est l’une des villes du Royaume qui a fait des déplacements urbains une pierre angulaire de son aménagement urbain. En effet, l’A.U.O.E.A a lancé, parallèlement à l’élaboration du nouveau plan d’aménagement urbain de la ville de Dakhla, une étude stratégique anticipative sur le déplacement urbain à l’horizon 2023, et ce, pour prévenir les éventuels problèmes liés à la mobilité urbaine qui peuvent survenir du fait d’une croissance urbaine exponentielle et d’une extension rapide de la ville.

Le P.D.U élaboré sur la base d’un diagnostic partagé par tous les gestionnaires de la ville, a révélé que la ville de Dakhla ne connaît pas actuellement de dysfonctionnements majeurs en termes de mobilité et de gestion des circulations. Néanmoins, et pour faire face aux défis de l’avenir dus au développement urbain, à l’augmentation du trafic et à l’insuffisance des infrastructures (des allées piétonnes, places, parking …etc.), un plan d’actions a été arrêté pour améliorer ainsi les conditions de déplacements dans la ville de Dakhla à court, à moyen et à long terme.

Pour le court terme, le P.D.U de la ville de Dakhla vise la recherche de solutions aux problématiques posées par la présence des poids-lourds (itinéraires et stationnements) et la valorisation de l’espace public par un meilleur partage de la voirie entre les différents modes de transport avec la prise en compte des piétons.

Au moyen-long terme, le P.D.U propose une démarche structurée à même de déterminer les orientations à suivre en matière de déplacements multimodaux en valorisant les modes doux et la gestion de la circulation dans une perspective multimodale.

Référencement des mesures proposées par le PDU

Il est à signaler que cette étude a été validée lors d’une réunion présidée par Monsieur le Wali de la Région en présence de Monsieur le président de la commune urbaine de Dakhla et les représentants des services extérieurs concernés.

Etude de la mise à niveau et l’intégration de la zone industrielle ‘ESSALAM’ dans le tissu urbain de la ville de Dakhla

Dans le but de rehausser la qualité urbanistique, architecturale et paysagère de la zone industrielle ‘ESSALAM’ et de pallier au désordre visuel qui la caractérise, l’étude de sa mise à niveau apparaît comme outil adéquat pour dessiner son image future, gérer son évolution et les mutations éventuelles qui peuvent s’y opérer dans l’avenir, en vue de confirmer son rôle de vrai levier de l’économie de la ville de Dakhla.

Aire de l’étude de la zone industrielles de Dakhla

Un programme de mise à niveau et d’intégration urbaine de la zone industrielle ESSALAM a été proposé et qui vise :

  1. L’amélioration de la qualité architecturale et de l’image urbaine de la zone industrielle ;
  2. L’amélioration de la qualité environnementale par l’intégration de la composante végétale et traitement paysager ;
  3. L’Intégration de la zone dans l’armature viaire urbaine et extra urbaine ;
  4. L’organisation de la circulation à l’intérieur et aux abords de la zone d’activités ;
  5. Le rehaussement de la qualité de l’infrastructure routière du lotissement de la zone industrielle ;
  6. Le rehaussement du niveau d’attractivité en matière de qualité de service en faveur des investisseurs et des employés, et ce par la création d’un centre d’accueil et de gestion sur la rive atlantique contenant un siège, hébergement type motel, une station, locaux d’entretien et de maintenance et un parking sécurisé ;
  7. La préservation des ressources en eau et l’optimisation de la consommation ;
  8. La maîtrise des consommations d’énergie électrique ;
  9. La limitation et la gestion des déchets d’activités ;
  10. La limitation et la gestion les rejets liquides.

Etat actuel et propositions d’aménagement de quelques sites de la zone Industrielle ‘ESSALAM’ - Dakhla

L’année 2014 a été caractérisée aussi par la validation du rapport final de cette étude qui a débouché sur un projet de mise à niveau ambitieux avec un coût global estimatif de 100.350.000,00 DH.

Plan masse de synthèse de la mise à niveau et l’intégration de la zone industrielle dans le tissu urbain de la ville de Dakhla

Aménagement sectoriel des sites touristiques de la ville de Dakhla

Un grand intérêt a été porté à l’élaboration des plans sectoriels des sites touristiques ouverts à l’urbanisation à l’intérieur du périmètre urbain de la ville de Dakhla dans le but de l’encadrement architectural des projets projetés ainsi que pour la promotion du secteur prometteur qu’est le tourisme et pour créer une dynamique et un développement urbain apte à augmenter la compétitivité de la ville. L’aire de l’étude est de 63.08 ha et est scindée en deux entités spatiales dans le périmètre urbain de la ville de Dakhla, l’une à l’extrême Nord à proximité de la plage d’Oum Labouir, donnant sur l’Atlantique et l’autre, à l’extrême Sud dans la zone qui abritait les ex campements I et II et Lahrait, de superficies respectives d’environ 23.70 Ha et 39.38 Ha.

Les principaux objectifs visés par cette étude peuvent être résumés comme suit :

  • Assoir une plate-forme référentielle en matière d’orientation et de gestion des investissements touristiques dans ces zones ;
  • Maitriser le processus d’urbanisation en gestation sur la baie d’Oued Eddahab coté Est ainsi que du côté de l’Atlantique ;
  • Œuvrer à la concrétisation des options et orientations du SDAU;
  • Conforter les potentialités touristiques et paysagères sur la baie d’Oued Eddahab coté Est ainsi que du côté de l’Atlantique ;
  • Préserver les qualités environnementales et paysagères des zones en question ;
  • Accompagner les investissements touristiques.

Concernant l’état d’avancement de l’étude, elle est à sa 1ère  phase intitulée « Analyse - Diagnostic, éléments de projet d’aménagement et proposition d’aménagement ».

 

Vue d’ambiance de la proposition d’Aménagement de la zone touristique Nord

 

Vue d’ambiance de la proposition d’Aménagement de la zone touristique Sud

Schéma de Structure et de zoning des zones touristiques situées sur le littoral Ouest de la Baie d’Oued Eddahab

Le site touristique ouvert à l’urbanisation par le S.D.A.U du côté Ouest de la Baie d’Oued Eddahab et qui s’étend sur une superficie de 1533 ha fait l’objet d’une grande pression en terme de demande de projets d’investissement, ce qui met les décideurs locaux dans la confusion d’orienter les investissements d’une façon harmonieuse et rationnelle. Aussi l’A.U.O.E.A a-t-elle initié une étude portant sur le Schéma de Structure et de Zoning du littoral Ouest de la Baie d’Oued Eddahab pour l’organisation de l’occupation du sol. Aussi les différentes opérations touristiques ont-elles été spatialisées, comme suit :

  • La Zone Touristique Spécifique (Z.T.S): il s’agit d’un secteur situé au Nord de TAWARTA entre la route RP 1100 et la Baie destinée à des opérations touristiques et d’animation intégrées de faible densité. Elle peut comporter des équipements hôteliers ou d’animation. Cette zone est subdivisée en deux sous-zones à savoir :
  • T.S 1 : consacrée principalement aux activités et équipements d’animation et de services.
  • T.S 2 : destinée principalement à l’hôtellerie.
  • La Zone d’Animation et de Tourisme Balnéaire (Z.A.T.B) : C’est une zone destinée à accueillir des projets touristiques à vocations diverses : Hôtellerie, villages de vacances, RIPT, équipements d’animation, restauration, …etc.
  • La Zone de Tourisme Sportif (Z.T.P) : Ce secteur est destiné à des installations touristiques légères respectueuses de l’environnement et liées essentiellement au tourisme sportif notamment les sports aquatiques, des équipements d’activités liées aux sports nautiques, aussi les villages de vacances sont permis dans cette zone.

Ce Schéma de Structure et de Zoning, validé au niveau local, constitue une véritable feuille de route pour les décideurs locaux pour la gestion des dossiers d’investissements touristiques en s’inscrivant dans une vision globale prenant en compte la spécificité du milieu et en valorisant d’avantage ses potentialités.

Projet urbain de la ville de Dakhla et de l’aménagement de la corniche

L’étude relative au projet d’aménagement urbain de la ville de Dakhla, achevée en 2011, a été lancée par l’agence urbaine d’Oued Eddahab Aousserd, dans une perspective de développer les potentialités de la ville, de dynamiser son économie et de renforcer son identité par la mise en valeur du paysage urbain.

En effet, le but étant de rétablir l’image de la ville de Dakhla et la réconcilier avec son environnement, notamment ses deux façades maritimes (la baie et l’océan), et de rehausser sa qualité urbaine en faisant de la corniche un axe principal de rénovation spatiale et de développement économique.

Aussi, le projet urbain de la ville de Dakhla vise l'émergence d'une vision de réaménagement urbain et d’aménagement de la corniche, la valorisation de la vie sociale et économique et l’appropriation de l’espace par la population.

Schéma Global du Projet Urbain de la Ville de Dakhla

Identification et développement des centres émergents

La région de Dakhla-Oued Eddahab connaît actuellement une répartition de la population ne permettant pas de garantir le développement équilibré du territoire régional. En effet, la ville de Dakhla concentre plus de 85% de la population de la région. Cette situation a eu des répercussions négatives sur la ville elle-même, seul pôle urbain de la région.

C’est pour quoi, l’Agence Urbaine avait initié une étude sur l’identification des centres ruraux émergents dans la région qui ont fait preuve d’une dynamique remarquable dans leur évolution socio-démographique, économique, culturelle et écologique pour en assurer la promotion, en consolidant leurs atoûts et capacités à attirer des migrants d’origine rurale. Cette étude a fait ressortir les centres émergents potentiels suivants :

  • EL ARGOUB

Le centre d’El Argoub offre de nombreux avantages et bénéficie d’atoûts similaires à ceux de Dakhla.

  • BIR GANDOUZ

Le centre Bir Gandouz possède toutes les qualités requises pour s’imposer en tant que pôle rayonnant sur presque tout le sud de la province, et même de la région.

  • BIR ANZARANE

Ce centre occupe une position stratégique entre le nord de la région de Dakhla-Oued Eddahab, et celle Laayoune-Boujdour Saquia El Hamra. Pour cela il mérite d’être accompagné pour le développement de l’ensemble de la région.

  • IMLILI

Ce centre qui risque d’être concurrencé en tant que halte routière possède d’importantes potentialités dues à sa proximité de la mer. Ce qui lui donne un profil remarquable par rapport aux localités situées sur la route nationale N°1.

Aussi, et pour assurer une fédération des ressources, une capitalisation des acquis, et une création d’un environnement optimal, l’accouplement de ces centres émergents sous forme de combinat spatialement individualisés a été jugé opportun.

Aussi les espaces projets retenus sont :

  1. Le combinat BIR GANDOUZ- LAMHIRIZ
  2. Le combinat Grand Dakhla (EL Argoub-N’tireft)
  3. Le combinat Bir Anzarane-Imoutlane
  4. Le combinat IMlili-LABOUIRDA

Les résultats de cette étude peuvent constituer une feuille de route pour le développement futur de la région.

La situation des centres émergents au niveau de la Région Dakhla-Oued Eddahab

Développement et aménagement de la voie côtière de la ville de Dakhla

L’urbanisation qui s’étale de la rive donnant sur la Baie d’Oued Eddahab vers celle de l’atlantique a engendré un certain nombre de dysfonctionnements urbains qui doivent être considérés dans le cadre de l’aménagement de l’axe côtier, il s’agit essentiellement de :

  • La rupture entre les quartiers Sud-Ouest de la ville et les récentes extensions nord de l’agglomération ;
  • Les nouveaux fronts d’urbanisation tournant le dos à l’océan ;
  • L’absence d’espaces verts pour ponctuer l’axe côtier atlantique ;
  • La sensibilité des zones du littoral matérialisées par des falaises présentant un risque apparent ou caché d’effondrement.

Pour faire face à cette situation, l’Agence Urbaine d’Oued Eddahab-Aousserd a achevé en 2014 l’étude d’aménagement et de développement de la voie côtière à partir de l’entrée Nord de la ville jusqu’à la zone industrielle, afin de situer le devenir de l’essentiel de la façade atlantique de la ville et son articulation avec l’ensemble du périmètre urbain.

Aussi, cette étude se présente comme une feuille de route pour le développement futur de la rive donnant sur l’océan Atlantique et ce par :

  • La mise en valeur des potentialités urbaines et architecturales existantes et projetées face aux mutations socio-économiques ;
  • La préservation des zones de plages et des sites « écosystèmes sensibles et fragiles » pour un développement durable ;
  • L’Aménagement des sites le long de l’axe de la route ;
  • L’intégration des lotissements résidentiels autorisés dans la configuration proposée par le projet.

Cette étude a été approuvée lors d’une réunion présidée par Monsieur le Wali de la Région en présence de Monsieur le Président du Conseil Communal de la ville de Dakhla le 24/04/2014.

Les quatre séquences proposées de l’aménagement de la voie côtière

Plan Vert de la ville de Dakhla

Les conditions climatiques et pédologiques hostiles (dominance des vents forts et une pénurie de pluviométrie, sol pauvre et presque stérile…etc.) que connaît la ville de Dakhla rendent difficile l’implantation et l’entretien des espaces verts. En témoigne la carence remarquable en verdure et en espaces de détente au niveau de la ville, ceci laisse supposer que rien ne pousse facilement.

Ainsi, et pour faire face à cette situation, il a été nécessaire de lancer une étude pour l’élaboration d’un Plan Vert de la ville de Dakhla afin de la doter d’une nouvelle identité paysagère tout en mettant en valeur son cadre naturel environnant (désert-mer). Ce Plan Vert sera à la fois un document complémentaire aux documents d’urbanisme (S.D.A.U et P.A), et une référence réglementaire pour la programmation des espaces verts et leur gestion.

Actuellement, la phase d’Analyse – Diagnostic a été validée par l’Agence Urbaine et ses partenaires locaux. Cette étape a consisté en :

  • Une analyse paysagère des documents d’urbanisme ;
  • Une définition et classification des espaces verts de la ville ;
  • Une normalisation des espaces verts ;
  • Une analyse multicritères.

La phase suivante de cette étude aura pour objet d’élaborer des propositions à court, moyen et long terme ainsi que des orientations stratégiques pour le développement et l’évolution du patrimoine paysager de la ville de Dakhla.

Il est à signaler que l’avancement de cette étude est tributaire des orientations du future plan d’aménagement de la ville de Dakhla à l’échelle 1/2000ème en cours d’élaboration

Quelques espaces verts à Dakhla

Prise de vues aériennes et des restitutions pour la Commune Urbaine de Dakhla et la zone touristique qui se situe entre le PK26 et le PK 36 de la Commune Rurale d’AL Argoub

L’élaboration de ces photos aériennes et plans stéréophotogramétriques entre dans le cadre de la mise en œuvre de la convention de partenariat signée entre l’Agence Urbaine et ses partenaires locaux, lors de la 4ème édition de son conseil d’administration tenu le 25 Mai 2012. Dans ce cadre, l’Agence Urbaine d’Oued Eddahab Aousserd a lancé une étude qui consiste en l’exécution d’une mission de ces prises de vues aériennes en couleur à l’échelle 1/7500ème et une restitution photogramétrique par procédé numérique à l’échelle 1/2000ème du périmètre urbain de la ville de Dakhla et de la zone touristique qui se situe entre le PK26 et le PK36.

Il est à signaler que cette étude est achevée en début de l’année 2014. Les photos aériennes et les plans stéréophotogramétriques élaborés ont été validés constituant ainsi une base cartographique du plan d’aménagement qui couvrira l’aire de l’étude.

Aménagement de l’entrée Nord de la ville de Dakhla

L’Aménagement de l’entrée Nord de la ville de Dakhla revêt une importance primordiale dans le rehaussement de la qualité du paysage urbain. Le but étant de :

  • Faire émerger les traits d’une identité urbaine propre à la ville de Dakhla (géographique, historique, culturelle….) ;
  • Créer un pôle attractif multifonctionnel comme future centralité touristique et commerciale en se référant aux documents d’urbanisme ;
  • Intégrer l’entrée de ville et, à fortiori, la péninsule ;
  • Harmoniser les différents usages de la voie et de ses abords;
  • Conforter l’identité urbaine du paysage urbain ;

Concernant l’état d’avancement de l’étude, elle est à sa 2ème phase intitulée « Document de synthèse et avant projet d’aménagement urbanistique».

Quelques propositions d’aménagements pour le site

Prise de vues aériennes et des restitutions pour la Rive Est de la baie d’Oued Eddahab

Dans le cadre de la mise en oeuvre de la convention de partenariat susmentionnée signée entre l’Agence Urbaine et ses partenaires locaux, lors de la 4ème édition de son conseil d’administration tenu le 25 Mai 2012, l’Agence Urbaine d’Oued Eddahab Aousserd a lancé une étude qui consiste en l’exécution d’une mission de prise de vues aériennes en couleur à l’échelle 1/7500ème et une restitution photogramétrique par procédé numérique à l’échelle 1/2000ème de la Rive Est de la baie d’Oued Eddahab.

Les zones à couvrir sont délimitées par les coordonnées (U.T.M) ci-après et tels que situés à titre indicatif sur le schéma ci-dessous.

Cette étude a été achevée et validée en Octobre 2015.

Levés topographique du village de pêche Labouirda, Village de pêche Imoutlane et l’ancien centre de Bir Anzarane

Les levés topographiques permettent d’avoir une information géographique et topographique précises représentant ainsi une base cartographique nécessaire pour l’élaboration des documents d’urbanisme. Dans ce cadre, l’Agence Urbaine d’Oued Eddahab Aousserd a lancé une étude qui consiste à l’élaboration des levés topographiques des deux villages de pêche Labouirda et Imoutlane qui connaissent une dynamique économique importante durant la période de la pêche, et l’élaboration également des levés topographique pour l’ancien centre de Bir Anzarane qui a une grande valeur historique et symbolique pour la population locale.

Il est à signaler que les levées topographiques des villages de pêche d’Imoutlane et Labouirda ont été achevées, alors que celui de l’ancien centre de Bir Anzarane est en en cours d’exécution.

 

Levés topographique du village de pêche Labouirda, Village de pêche Imoutlane et l’ancien centre de Bir Anzarane

Dans le cadre de la mise à jour et l’actualisation des données urbanistiques et géographiques du village de pêche de Lamhiriz et le centre frontalier de Guerguarat , l’AUOEA  a pris l’initiative de lancer une étude de prise de vue aérienne et  la restitution de ces sites.

Il est à signaler que cette étude est dans la première phase.

Calendrier

Juillet 2024
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
01
02
03
04
05
06
07
08
09
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Nous Contacter

dakhla gmap

Nos partenaires

Newsletter

Veuillez saisir votre adresse e-mail pour recevoir notre newsletter !